COMMENT ANALYSER LE COMPTE DE RÉSULTAT D’UNE ENTREPRISE ?

Chez Tudigo, nous sommes convaincus que l’investissement n’est pas réservé aux cadres formés en finance ou aux chefs d’entreprise aguerris mais que les principaux concepts d’étude d’une entreprise peuvent être appréhendés aisément par tous. Plus particulièrement, il peut être intéressant de savoir déchiffrer des documents tels que le compte de résultat d’une société afin d’en évaluer sa rentabilité.


Inscrivez-vous en 2 minutes et demandez à être prévenu(e) par mail des prochaines opportunités d'investissement.


LE COMPTE DE RÉSULTAT : QUEL INTERÊT ?


Le compte de résultat (CR) est un document comptable permettant d’apprécier la performance de l’entreprise pour une période donnée, appelée exercice comptable. Le compte de résultat traite de l’ensemble des opérations facturées durant la période comptable (encaissées ou non, décaissées ou non). En synthétisant l’ensemble des charges consommées et des produits générés par l’entreprise, il permet plus particulièrement de savoir si au cours de la période, l'entreprise a réalisé un bénéfice ou, au contraire, un déficit.


L’analyse de ce document permet de déterminer les principaux centres de coût, c’est-à-dire les postes où sont consommées les ressources produites dans l’entreprise. Plus généralement, il est utilisé dans le calcul de différents ratios permettant d’évaluer la santé financière de l’entreprise et surtout la rentabilité de son exploitation.


 

UNE ANALYSE DYNAMIQUE


Avant toute chose, lorsque l’on s’intéresse à l’étude d’un compte de résultat, il faut savoir que cette dernière n’a réellement de sens que lorsqu’elle est comparative. Plus particulièrement, il faut toujours faire une analyse dynamique à deux volets :


→ Le compte de résultat doit être analysé conjointement au bilan et aux flux de trésorerie, et doit également être comparé dans le temps, avec les comptes de résultat des années précédentes. Une analyse purement statique a peu d’intérêt.


→ Le compte de résultat doit être analysé de façon dynamique avec des comparatifs tels que le CR d’autres entreprises du secteur, car c’est le marché qui va permettre de mettre en lumière certains points importants.

 

CHARGES ET PRODUITS


Un compte de résultat est composé de deux éléments fondamentaux :

→ Les produits, qui correspondent aux recettes

→ Les charges, qui correspondent aux dépenses


Il recense l’ensemble de ces flux réalisés par l’entreprise et surtout il les regroupe et compare selon leur nature. Cette dernière peut être de trois ordres : courante, financière, exceptionnelle.

Une telle classification permet ainsi de mieux comprendre la formation du résultat final.

 

QUATRE TYPES DE RESULTATS

Le Résultat d’exploitation

Il correspond au résultat issu de l’activité courante de l’entreprise (les opérations réalisées de façon habituelles). S’il est insuffisant, cela peut impliquer une mauvaise maîtrise des coûts ou un chiffre d’affaires trop faible pour couvrir les charges.

 

Le Résultat financier

Il correspond au résultat issu de la politique de financement de l’entreprise. Il ne faut pas s’alarmer s’il est négatif : les intérêts d’emprunts sont généralement plus importants que les produits des placements financiers.

 

Le Résultat exceptionnel

Il correspond au résultat issu d’éléments inhabituels pour l’entreprise et qui non pas vocation à se reproduire. Ce n’est pas un indicateur pertinent car il ne permet pas de juger de la rentabilité durable de la société.

 

Le Résultat net

Le Résultat net : Il correspond au résultat final, obtenu par l’agrégation des trois précédents résultats à laquelle on soustrait l’impôt sur les bénéfices. Il sera repris dans la section des capitaux propres du bilan. Lorsqu’il est négatif, il faut rester vigilant avant de s’inquiéter : cela peut être dû aux amortissements ou au résultat exceptionnel.

 

CERTAINS INDICATEURS CLÉS


Certaines données inscrites sur le compte de résultat nécessitent une attention toute particulière : c’est le cas du Chiffre d’Affaires, du Résultat d’exploitation et du Résultat net. Aussi, le CR regroupe de nombreuses informations qui peuvent être utilisées pour le calcul d’indicateurs pertinents. Si l’Excédent brut d’exploitation nous paraît être le plus important, le seuil de rentabilité et la capacité d’autofinancement sont des indicateurs parmi d’autres qui peuvent s’avérer également utiles. 


→ L’excédent brut d’exploitation (EBE)


Il s’agit d’un indicateur essentiel, qui permet d’exprimer la capacité de l’entreprise à générer des ressources de trésorerie du seul fait de son exploitation, c’est-à-dire de savoir si la valeur ajoutée produite est suffisante et donc si ses activités opérationnelles sont performantes. Il permet notamment à l’entreprise de se financer, de rémunérer ses apporteurs de capitaux et de payer l’impôt sur les bénéfices. Autrement dit, l’EBE représente la rentabilité de l’activité de l’entreprise avant la prise en compte du cycle d’investissement.


 

Le seuil de rentabilité (SR)

Il s’agit du montant minimum du CA à réaliser au cours d’une période pour que l’entreprise atteigne l’équilibre (résultat nul). Afin de le déterminer, il est nécessaire de qualifier les charges : variables ou fixes. Le principe est simple : certaines charges variant en fonction du niveau de l’activité et d’autres non, le CA doit permettre de couvrir ces charges fixes rencontrées quel que soit le niveau d’activité de l’entreprise. Le SR est souvent associé à un autre indicateur qu’est le point mort : le moment (en nombre de jours) à partir duquel l’entreprise atteint le SR et couvre les charges fixes. 


→ La capacité d’autofinancement (CAF)

Il s’agit d’un indicateur financier qui reflète l’état des flux de trésorerie générés par l’activité et qui révèle ainsi la capacité de l’entreprise à autofinancer son cycle d’exploitation et à générer de la richesse. Plus particulièrement, il permet de déterminer le flux potentiel de trésorerie dont dispose l’entreprise (en sachant néanmoins que les variations de BFR n’ont pas été encore prises en compte). Afin de le déterminer, il faut considérer uniquement les produits encaissables et les charges décaissables. Cet indicateur est souvent utilisé pour calculer d’autres ratios financiers, comme pour déterminer par exemple la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes financières. 


 

LES CONSEILS DE L'ÉQUIPE TUDIGO

Décortiquez

Regarder uniquement le résultat de l’exercice inscrit à la dernière ligne n’est pas très parlant. Il faut analyser sa provenance et en parallèle le bilan et le flux de trésorerie pour mieux comprendre la performance de l’entreprise.

Recadrez

Il est primordial de toujours garder en tête le type d’entreprise ou d’activité dont il s’agit. Certains indicateurs à première vue alarmant sont en réalité tout à fait normaux dans certains contextes.

Comparez

L’entreprise agit dans un secteur concurrentiel particulier. Pour visualiser ses points forts et faibles, il peut être pertinent de comparer les chiffres aux statistiques du secteur. Il est également essentiel de les comparer aux années précédentes.

Demandez

En cas de besoin, n’hésitez surtout pas à demander à notre équipe de l’aide ou des explications. Nous sommes là pour vous accompagner et vous conseiller dans votre démarche d’investissement.

 

LE SERVICE CLÉ-EN-MAIN TUDIGO


Chaque entreprise en levée de fonds sur Tudigo est passée par un exigeant dispositif de sélection (en effet, seuls 2% des projets soumis sur notre plateforme sont acceptés et sélectionnés pour une campagne d’investissement participatif).

Une des étapes de cette sélection concerne l’étude des états financiers de la société. Nos experts financiers collectent et analysent les données pour ne vous proposer que des entreprises fiables dont les risques sont mesurés.


Ainsi, non seulement l’analyse du compte de résultat a déjà été rigoureusement faite par nos analystes, mais Tudigo vous communique l’ensemble des données au sein de la Note d’investissement, téléchargeable sur la page du projet en question avec un profil investisseur complet.

CRÉER MON PROFIL INVESTISSEUR
 

COMMENT INVESTIR DANS UNE PME AVEC TUDIGO ?

NOS OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT EN COURS

Investissement

La Burdigala, bière Bio de dégustation

Bière, vins et spiritueux

La Teste de Buch (33)

Développement national/international de notre micro brasserie de bières de dégustation 100% BIO, locales et artisanales

994 000€ sur 1 000 000€

9j restants

99%

146 soutiens

Tudigo
 

Prêt rémunéré

Centrale solaire Valorem à Alzonne

Energies renouvelables

Alzonne (11)

Prenez part au développement des énergies renouvelables avec Valorem à Alzonne dans l'Aude

200 850€ sur 360 000€

14j restants

56%

87 soutiens

Tudigo
 

Prêt rémunéré

Centrale solaire Valorem à Noé

Energies renouvelables

Noé (31)

Participez au développement des énergies renouvelables avec Valorem à Noé en Haute Garonne

145 950€ sur 230 000€

14j restants

63%

55 soutiens

Tudigo Energies renouvelables
 

Prêt rémunéré

Centrale solaire à Pessens

Energies renouvelables

Pessens (12)

Devenez acteur de la transition énergétique en investissant dans une centrale photovoltaïque de Générale du Solaire

107 400€ sur 100 000€

14j restants

107%

42 soutiens

Tudigo Energies renouvelables
 

Investissement

L'Atelier Saisonnier

Restauration

Paris (75)

Generous food, Good beer, Great smile : participez au développement d'un restaurant proche de ses producteurs !

55 800€ sur 100 000€

21j restants

56%

15 soutiens

Tudigo
 

Investissement

Hoops Factory Bordeaux Tour Fondateurs

Sports et loisirs

BORDEAUX (33)

Et si vous aussi participiez à la création du centre Hoops Factory Bordeaux ? Rebondissez à nos côtés !

109 000€ sur 125 000€

3j restants

87%

10 soutiens

 

Investissement

Les Trois pinardiers

Commerce

Bordeaux (33)

Montez à bord et participez à l'expansion des nouveaux cavistes & bars à vins dans toute la France !

57 105€ sur 150 000€

55j restants

38%

5 soutiens

Tudigo
 

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS ?

Inscrivez-vous à notre newsletter sur l'investissement participatif. Nous vous enverrons des informations pour mieux comprendre l'investissement dans les PME et TPE ainsi que l'actualité des projets en cours ou à venir. Gratuit et sans engagement, vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.